LEXIQUE

Accélération : Variation de la vitesse par unité de temps.

Acier : Alliage de fer et de carbone, comportant au plus 1% de carbone.

Actigramme : Schéma montrant les relations fonctionnelles entre un système technique et son environnement. Synonyme : Graphe d'association, diagramme pieuvre.

Action mécanique : Cause susceptible de maintenir au repos, de modifier le mouvement ou de déformer un corps.

Action mécanique extérieure : Action exercée par un élément du milieu extérieur par un élément du système isolé.

Adhérence : Liaison qui empêche deux pièces de glisser l'une par rapport à l'autre.

Ajustement : Assemblage de deux éléments s'emboîtant l'un dans l'autre et ayant la même cote nominale. Un ajustement peut être avec jeu, serré (ou avec serrage) ou incertain.

Alliage métallique : Combinaison entre un métal de base et des éléments d'alliage, qui peuvent être métalliques ou non.

Analyse de la valeur : Méthode de compétitivité, organisée et créative, visant la satisfaction du besoin de l'utilisateur par une démarche spécifique de conception à la fois fonctionnelle, économique et pluridisciplinaire.

Analyse fonctionnelle : Démarche qui consiste à recenser, ordonner, caractériser, hiérarchiser et/ou valoriser les fonctions d'un produit.

Arc-boutement Conséquence de l'adhérence qui provoque un blocage.

Arête : Intersection de deux surfaces d'une même pièce.

Arrondi : Surface de section circulaire partielle destinée à supprimer une arête.



Barycentre : Centre géométrique d'un objet.

Besoin : Nécessité ou désir éprouvé par un utilisateur, se définissant en termes de fonctions de service.

Brasage : Assemblage de pièces métalliques par adjonction d'un alliage ou métal, dont la température de fusion est inférieure à celle des matériaux constituant les pièces. Synonyme : Soudage hétérogène.

Brevet : Titre délivré en France par l'Institut National de la Propriété Industrielle et destiné à protéger une innovation, une invention.

Brochage : Procédé d'usinage adapté aux grandes séries, utilisant une fraise rectiligne appelés broche, permettant de calibrer un trou, de réaliser des rainures, cannelures ou autres surfaces dans des pièces le plus souvent alésées.

Bronze : Alliage de cuivre et d'étain.



Cahier des charges fonctionnel : Document par lequel le demandeur exprime son besoin en terme de fonctions de service. Pour chacune d'elles sont définies des critères d'appréciation et leurs niveaux. Chacun de ces niveaux est assorti d'une flexibilité.

Cannelures : Entailles longues pratiquées dans une pièce cylindrique destinées à empêcher la rotation d'un moyeux.

Cémentation : Diffusion de carbone dans la surface d'une pièce, sous haute température, suivi d'un durcissement par trempe.

Centre de gravité : Point d'application de la pesanteur.

Centre de masse : Point central de toutes les masses constituant un objet.

Chaîne de cotes : Ensemble des cotes nécessaires et suffisantes au respect de la cote condition.

Champ vectoriel : Ensemble de vecteurs dont les coordonnées dépendent de chaque point de l'espace.

Chromage : Opération de revêtement d'une surface métallique par dépôt électrolytique de chrome pour améliorer l'aspect, l'état de surface, et la résistance à la corrosion.

Cinématique : Partie de la mécanique dont le but est de caractériser le mouvement d'un solide.

Clipsage : Assemblage de deux pièces s'emboîtant l'une dans l'autre et présentant des parties élastiques en forme de crochets pour éviter qu'elles ne se séparent.

Composite : Matériau formé de composants distincts, le plus souvent d'une matrice (résine polyester, époxyde) et d'une armature (fibre de verre, de carbone).

Condition fonctionnelle : Nécessité dimensionnelle permettant le fonctionnement normal d'un mécanisme.

Congé : Surface à section circulaire partielle raccordant deux surfaces formant un angle rentrant.

Cote : Indication de l'ensemble des dimensions possibles entre deux surfaces.

Cote condition : Cote relative à une condition fonctionnelle.

Couple : Action mécanique qui tend à faire tourner un corps, équivalent au moment engendré par deux forces égales en norme, opposées et non colinéaires.

Coût: Somme des dépenses nécessaires à la réalisation d'un produit.



Débit : Quantité de fluide traversant une section par unité de temps. Le débit peut être massique ou volumique.

Degré de liberté : Possibilité de mouvement de translation ou de rotation entre deux pièces.

Dimension : Grandeur linéaire ou angulaire, mesurée avec un instrument, connue avec une certaine précision.

Dureté : Aptitude d'un matériau à résister à la pénétration d'un corps dur.

Dynamique : Partie de la mécanique dont le but est de connaître les efforts s'exerçant sur un solide en fonction de son mouvement.



Elastomère : Matière plastique acceptant de grandes déformations, obtenue par vulcanisation.

Electro-érosion : Procédé d'usinage de pièces métalliques par une succession très rapide de décharges électriques dans un liquide isolant, entre la pièce à usiner et un élément pouvant être une matrice, un fil.

Electrolyse : Décomposition chimique de certaines substances, en fusion ou en solution, produite par un courant électrique.

Electrolyte : Corps qui, fondu ou en solution, peut se décomposer sous l'action d'un courant électrique.

Engrenage : Ensemble constitué de deux roues dentées qui engrènent.

Etanchéité : Aptitude à éviter l'écoulement d'un fluide, la pénétration de particules dans un système. Une étanchéité peut être statique ou dynamique, directe ou indirecte.

Extrusion : Procédé de fabrication de pièces de section constante, qui consiste à pousser ou étirer la matière à travers une filière.



Filage : Opération qui consiste à forcer un matériau malléable à passer à travers une filière ou entre un poinçon et une matrice, au moyen d'une compression ou d'un choc.

Filet : Saillie hélicoïdale continue de section constante.

Filetage : Rainure hélicoïdale creusée le long d'un cylindre de manière à obtenir un (ou plusieurs) filet.

Filière : 1. Outil qui permet de fileter une tige. 2. Outil qui permet d'étirer, d'extruder de la matière.

Fluage : Déformation lente que subit un matériau soumis à une contrainte permanente.

Fonte : Alliage de fer et de carbone, comportant entre 2% et 6,7% de carbone.

Force : Action mécanique qui tend à pousser ou à tirer un corps.

Forgeage : Procédé de formage, à chaud ou à froid, adapté aux petites séries, par passage dans un marteau pilon de lopins (pièces massives).

Formage : Procédé de fabrication par déformation plastique.

Fraisure : Evasement conique à l'orifice d'un alésage ou d'un trou.

Frettage : 1. Action d'emmancher l'une dans l'autre, avec un serrage important, deux pièces cylindriques. 2. Assemblage de pièces juxtaposées à l'aide d'un cercle métallique.

Frittage : Opération d'agglomération d'une poudre métallique compactée (par mise sous pression) par chauffage prolongé en dessous du point de fusion de la poudre.

Frottement : Phénomène de résistance au mouvement relatif de deux solides en contact.

Fuite : Perte de fluide s'écoulant par les dispositifs d'étanchéité.



Gorge : Entaille étroite réalisée dans une pièce à section circulaire pour séparer deux surfaces.

Goujon : Tige aux extrémités filetées et servant à réaliser une liaison encastrement entre deux pièces.

Goupille : Pièce de forme cylindrique ou conique et servant à réaliser une liaison encastrement entre deux pièces.

Graisse : Substance lipidique onctueuse utilisée pour la lubrification d'un mécanisme.

Graphite : Carbone sous sa forme tendre et friable.

Grippage : Phénomène de déformation de surfaces en contact due à une adhérence et un transfert de matière.



Hétérogène : Composé d'éléments différents, disparates.

Homogène : Qui a les mêmes propriétés mécaniques en tout point.

Huile : Substance lipidique liquide utilisée pour la lubrification d'un mécanisme.



Injection : Procédé de moulage qui consiste à introduire de la matière sous pression dans le moule.

Insert : Pièce incluse dans une autre pièce et supportant des contraintes mécaniques importantes.

Intervalle de tolérance : Différence entre la cote maxi et la cote mini.

Isoler un système : Séparer l'univers en deux parties: d'une part les éléments étudiés, d'autre part le milieu extérieur ou l'environnement.

Isotrope : Qui a les mêmes propriétés dans toutes les directions.



Jeu fonctionnel : Espace nécessaire entre deux pièces.

Joint d'étanchéité : Elément interchangeable d'un dispositif d'étanchéité.



Laiton : Alliage de cuivre et de zinc.

Liaison : Obstacle qui supprime un ou plusieurs degrés de liberté entre deux solides.

Lubrifiant : Produit permettant de diminuer l'usure et le frottement entre deux pièces.



Modélisation : Transformation d'un problème réel en problème mathématique.

Module d'une roue dentée : Quotient du pas par le nombre .

Moletage : Ensemble de stries réalisées à l'aide de molettes.

Moment d'une force : Produit de la force par son bras de levier. On distingue le moment par rapport à une droite et le moment par rapport à un point.

Mortaisage : Procédé d'usinage adapté aux petites séries, permettant de réaliser des rainures, cannelures ou autres surfaces dans des pièces le plus souvent alésées.



Nervure : Paroi de faible épaisseur pour rigidifier une pièce.

Nickelage : Opération de revêtement d'une surface métallique par dépôt de nickel pour améliorer la résistance à l'usure et à la corrosion.

Nitruration : Diffusion d'azote dans la surface d'une pièce en alliage ferreux, sous une température de 560° environ, pour la durcir superficiellement et améliorer la résistance à la corrosion.

Norme : Ensemble de règles et de données servant de référence.



Oblong : Forme de faible largeur par rapport à sa longueur, se terminant par deux demi-cylindres.

Organigramme : Représentation graphique de l'enchaînement des opérations de traitement d'un problème.

Oxydation : Réaction chimique de combinaison avec l'oxygène.



Pas : 1. Distance parcourue par un élément fileté lorsqu'il fait un tour. 2. Pour une roue dentée, longueur de l'arc de cercle primitif entre deux profils de denture, homologues et consécutifs. 3. Angle de rotation minimal pour un moteur pas à pas.

Perçage : Trou réalisé à l'aide d'un forêt.

Pignon : Petite roue dentée.

Prix : Equivalent monétaire d'un produit lors d'une transaction commerciale.



Qualité : Aptitude d'un produit ou d'un service à satisfaire les besoins de son utilisateur.

Queue d'aronde : Tenon en forme de trapèze pénétrant dans une rainure de même forme.



Raccordement : Jonction de deux lignes admettant à leur extrémité une tangente commune.

Recuit : Traitement thermique destiné à annuler les effets d'une trempe. Il consiste à chauffer fortement la pièce puis à la laisser refroidir lentement.

Résilience : Aptitude d'un matériau à résister aux chocs.

Revenu : Traitement thermique destiné à atténuer les effets d'une trempe. Il consiste à chauffer la pièce en maintenant sa température constante pendant un certain temps.

Rivure : Assemblage de deux pièces par déformation plastique locale de l'une d'elles.

Rugosité : Caractéristique d'une surface à présenter des aspérités.



Sertissage : Opération d'assemblage de tôles, en en rabattant les bords.

Soudage : Assemblage de pièces réalisées dans le même matériau, par fusion locale de celles-ci et apport éventuel du même matériau. Synonyme : Soudage autogène.

Statique : Partie de la mécanique dont le but est de connaître les efforts s'exerçant sur un solide en équilibre par rapport à un référentiel fixe.

Strie : Trace laissée sur la surface d'une pièce après son usinage.

Support d'une force : Droite passant par le point d'application de la force et ayant la même direction que celle-ci.

Surface fonctionnelle : Surface d'une pièce qui conditionne directement l'aptitude de la pièce à l'emploi prévu. Elle peut être une surface d'appui (en contact avec une autre pièce) ou terminale (correspondant à la surface d'origine ou d'extrémité d'une cote condition).



Taraudage : Filetage à l'intérieur d'un trou, réalisé avec un taraud.

Thermodurcissable : Matière plastique non recyclable, obtenue par condensation.

Thermodynamique : Science qui étudie les systèmes matériels soumis à des échanges de chaleur et de travail. Elle est basée sur un certain nombre de lois dont deux sont d'une portée très générale: on les appelle des principes.

Thermoplastique : Matière plastique recyclable, obtenue par addition.

Torseur : Outil mathématique constitué de l'ensemble d'un vecteur appelé "résultante" et d'un champ vectoriel appelé "moment".

Train d'engrenages : Ensemble constitué de plus de deux roues dentées qui engrènent.

Train épicycloïdal : Train d'engrenage dans lequel une roue, appelée satellite, tourne autour de son axe et autour de l'axe d'une autre roue.

Trempe : Traitement thermique destiné à augmenter la dureté d'une pièce. Il consiste à chauffer fortement la pièce puis à la refroidir rapidement.



Usinage : Fabrication d'une pièce à l'aide d'une machine-outil.

Usure : Dégradation d'une surface.



Valeur : Jugement porté sur le produit par l'utilisateur sur la base de ses attentes et de ses motivations. Elle s'exprime par le rapport entre la satisfaction du besoin de l'utilisateur et la dépense afférente au produit.

Vecteur : Classe d'équivalence des bipoints (ensemble ordonné de deux points) équipollents.

Viscosité : Propriété d'un fluide à résister à l'écoulement.

Vitesse : Variation de la position par unité de temps.

Zingage : Opération de revêtement de la surface d'une pièce en métal ferreux par dépôt de zinc pour améliorer la résistance à la corrosion.