Débuter avec Gcad3D

Document publié en mai 2010 - Accueil

Introduction

Gcad3D est un logiciel de CAO 3D présentant une particularité très intéressante : Le fichier associé à une pièce peut être créé avec un simple éditeur de texte, en tapant le code correspondant à la pièce. Avec Gcad3D, on peut dessiner des vecteurs, des points, des segments, des arcs de cercle, des contours, des surfaces, des solides et toutes sortes d'entités.

Gcad3D fonctionne sous Linux ou sous Windows. Il est disponible en allemand et en anglais. Voilà ce à quoi il ressemble, après l'avoir lancé et ouvert une pièce :

Gcad3D est un freeware : Sa licence précise qu'on peut l'utiliser gratuitement pour tout usage, qu'il peut être copié et distribué sans restriction.

Installer Gcad3D

Il vous faut commencer par télécharger le fichier d'installation sur le site : http://www.gcad3d.org/.

Ensuite, l'installation est assez simple : Il suffit de cliquer sur le fichier d'installation. Pour un système linux, il s'agit du fichier gCAD3D-1.42-Linux-x86. Pensez à changer les droits sur ce fichier, pour le rendre exécutable, le cas échéant. Ensuite, il faut répondre à quelques questions : Langue, acceptation de la licence, dossier d'installation.

Pour lancer le logiciel, cliquez sur l'icône gCAD3D, situé sur votre bureau. Dans le cas où cet icône n'aurait pas été crée automatiquement, cliquez sur le fichier gCAD3D, situé dans le dossier d'installation que vous avez choisi.

Il est possible que gCAD3D ne démarre pas. Si c'est le cas, lancez le logiciel depuis une fenêtre de terminal, pour obtenir des explications. Pour ma part, étant sous l'environnement graphique LXDE, il m'a fallu installer les bibliothèques libgtkglext1 et libgtkglextmm_x11-1.2-0. Il m'a également fallu copier le fichier dossier_installation/xa/xa.rc dans le dossier dossier_installation/tmp/.

Ouvrir et visualiser une pièce

Supposons que vous ayez choisi l'anglais, à l'installation.

Sélectionnez le menu File -> Open Model. Une fenêtre s'affiche alors pour choisir le dossier et la pièce à afficher. Le format .gcad est le format natif, mais d'autres formats peuvent être importés : .stp, .igs, .dxf, ainsi que quelques autres formats.

Une fois la pièce ouverte, vous pouvez la faire bouger dans tous les sens, pour la visualiser.

Le tableau de bord propose, en outre, sept boutons :

Vue de dessus
Vue de face
Vue de droite
Perspective isométrique
Recadrage pour visualiser au mieux l'ensemble de la pièce
Recadrage selon les proportions de la pièce (petite vue pour une petite pièce)
Visualisation séparée de chaque pièce d'un assemblage

Plusieurs exemples de pièces sont fournies avec le logiciel, permettant de réaliser rapidement quelques tests. Ces exemples sont à télécharger sur le site.

Créer une pièce avec un éditeur de texte

Une pièce peut se concevoir avec un simple éditeur de texte, en tapant le code correspondant à la pièce. Lancez un éditeur de texte puis tapez :

La signification de cette ligne est la suivante :

Enregistrez votre fichier avec l'extension .gcad, pour l'ouvrir ensuite avec Gcad3D. Vous obtenez une sphère!

Mode de construction manuel

En fait, Gcad3D propose trois modes :

Avec le mode MAN, votre fenêtre de travail est divisée en deux zones :

Donc, plutôt que d'utiliser un éditeur de texte, sélectionnez le mode MAN, tapez directement les lignes de code correspondant à votre pièce, dans la zone de gauche. A la fin de chaque ligne de code, tapez sur la touche "Entrée" du clavier, pour voir les modifications apportées à votre pièce, dans la zone de droite.

Dans l'exemple ci-dessous, on crée d'abord quatre points P1 à P4, puis le rectangle S1 à partir des quatre points, enfin le volume B1 en déplaçant le rectangle S1 sur une longueur de 20. Ensuite, on crée le point P5, le cercle C1 de centre P5 et de rayon 10, enfin, pour terminer, le volume B2 en déplaçant le cercle C1 sur une longueur de 10.

Il est possible de visualiser toutes les étapes de construction de la pièce, en positionnant le curseur sur la ligne du programme correspondante. Un clic sur le bouton STEP permet de voir les étapes suivantes.

Quelques exemples de lignes de code :

Mode de construction assisté

Le mode CAD permet de gagner du temps en évitant de taper une grande partie du code correspondant à la pièce. D'une manière générale, on sélectionne avec le bouton gauche de la souris, on valide avec le bouton droit. On peut également valider en tapant sur la touche Entrée du clavier ou en cliquant sur le bouton "OK" du menu. Prenons un exemple simple : Une surface triangulaire, dont les sommets sont situés sur les axes du repère.

Commençons par le premier point : Sélectionnez la fonction "PT carte". Entrez les coordonnées 20, 0 et 0 puis validez. Attention ! Il faut compléter les champs [DX-Dist], [DY-Dist] et [DZ-Dist], le point de base étant l'origine du repère. De la même manière, placez les deux autres points, de coordonnées respectives 0, 30, 0 et 0, 0, 40. Vous devez obtenir trois points noirs.

Pour dessiner les lignes, sélectionnez la fonction "LN PT PT". Avec la souris, sélectionnez deux points noirs puis validez : Votre ligne est tracée! Recommencez afin de créer les deux autres lignes formant le triangle.

Remarque : Vous constaterez que lorsqu'un point est déjà relié à une ligne, il vous est proposé de choisir entre le point et la ligne. Bien évidemment, vous choisissez le point.

Pour la polyligne, sélectionnez la fonction "S Contour(CCV) <-PT/LN/CIR/CSV". Sélectionnez les trois lignes puis validez.

Remarque : On distingue deux repères. Celui en gris est toujours au centre de la zone de visualisation et indique les directions des axes. Celui en rouge, avec le carré jaune, est le repère dans lequel est dessiné le triangle.

Enfin, pour terminer, sélectionnez la fonction "A planar Surf.(trim/punch)", puis le contour, pour enfin valider. Et voilà le résultat obtenu :

Conclusion

La documentation fournie avec Gcad3D, disponible en anglais et en allemand, est complète et détaillée. Peut-être un volontaire, parmi vous, en proposera-t-il une traduction en français?

Le langage sur lequel s'appuie Gcad3D est simple, complet, efficace. Avec ce logiciel, l'utilisateur travaille essentiellement en mode surfacique : Bien que quelques fonctions permettent d'obtenir directement des volumes, les fonctions booléennes (addition ou soustraction de deux volumes) ne sont pas encore disponibles. Une pièce aux formes complexes est donc assez longue à modéliser.